You are currently browsing the category archive for the ‘romans – nouvelles – essais’ category.

enfants-pitchipoiBernard Pinta – France-Empire – 1994

Ouvrage émouvant et bouleversant que ce récit d’un enfant juif dont le père a survécu à l’enfer des camps de concentration nazis, auquel ce père a tenu à tout raconter à son fils pour que la mémoire de ces horreurs ne disparaisse pas avec lui. L’enfant devenu grand adolescent, prenant conscience de son appartenance au peuple juif part ensuite dans un kibboutz en Israël, pour se reconstruire et reconstruire le pays de ses ancêtres avant de revenir définitivement en France avec son épouse et ses enfants. Ce récit romancé, certes, bien écrit, naturel, presque un peu idéaliste, est passionnant à lire d’un bout à l’autre.

Publicités

mes-contes-perraultTahar Ben Jelloun – Seuil – 2014

Un régal que ces contes de Perrault réécrits à la sauce orientale par Tahar Ben Jelloun. On y rencontre la petite burka rouge, et Barbe Bleue qui part faire le Hadj, au milieu de beaucoup d’humour, de trouvailles, d’inventions,d’anachronismes bien trouvés, le tout remarquablement bien écrit. Très original, très bien fait, remarquable ! A déguster.

ouest-mississippiErskine Cladwell – Actes Sud – 1976

Le Middle West, ce milieu des Etats-Unis, terre de cultures sur des milliers d’hectares, au climat difficile et outrancier, lieu évité par les touristes, c’est là que se situent ces quelques nouvelles si vivantes où l’on rencontre l’habitant de base, celui qui n’a jamais quitté son horizon familier, qui vit là, plus ou moins bien, dans ce qui est pour lui la plus belle région du monde. Le talent de l’auteur n’est plus à démontrer, et dans cet ouvrage, une fois de plus, il fait vivre le lecteur dans cette Amérique profonde qu’il sait si bien faire découvrir et apprécier.

lointains-bleusDaniel de Roulet – Phébus – 2015

Il s’agit de courtes chroniques, une sorte de journal intime, écrites au fil de voyages dans diverses contrées du monde. L’auteur écrit remarquablement bien, a un sens aigu de la description précise, et fait profiter le lecteur de ses réflexions suggérées par les différents lieux où il passe en sa qualité d’écrivain et de randonneur. Intéressant, agréable à lire, surtout à cause du style et du vocabulaire de l’écrivain, mais risque de s’oublier très vite.

nuit-maritzburgGilbert Sinoué – Flammarion – 2014

Où l’on voit vivre Gandhi, alors qu’il vivait en Afrique du Sud, où il tentait de faire respecter les droits des Indiens, en compagnie de l’architecte Herman Kallenbach avec lequel il entretenait des rapports ambigus. Remarquablement bien écrit, passionnant de bout en bout, très vivant, on y apprend beaucoup, sur la vie et les préceptes intangibles de Gandhi, sur son caractère autoritaire et opiniâtre, sur l’influence qu’il pouvait avoir sur son entourage. Toutefois, en lisant cet ouvrage, on n’a pas la moindre envie d’avoir connu ce personnage et d’avoir vécu en sa compagnie ! Même si c’est un des hommes les plus importants du XXe siècle. Ouvrage remarquable qui se lit avec passion.

bonheur-amourPierre Teilhard de Chardin – Seuil – 1966-1967

Deux textes de conférence de ce grand philosophe et scientifique chrétien. Bien, très bien écrit, évidemment, à la fois profond et clair, ce qui n’est pas si fréquent chez cet auteur, réconfortant aussi, mais ce ne sont quand même pas des oeuvres majeures.

inconnues-modianoPatrick Modiano – France-Loisirs – 1999 – 2001

Deux romans du tout récent prix Nobel de littérature, les deux fort décevants. Sans doute parce qu’ils se ressemblent par leur étude de femmes paumées errant dans la ville. C’est remarquablement écrit, encore heureux, mais que c’est ennuyeux, déprimant et répétitif. Il est dommage que ces deux ouvrages ne donnent pas du tout l’envie de découvrir le reste de l’œuvre de cet auteur.

voyage-absenteAnne Brunswic – Actes Sud – 2014

Une femme qui a perdu sa mère très jeune, part à la recherche de son souvenir cinquante ans plus tard. Certes, on y trouve une vision intéressante d’une époque révolue, mais on se perd aussi dans les méandres de la généalogie de la personne recherchée, et le tout est lent, répétitif, pas très passionnant, en tous cas pour le lecteur, si ça a pu l’être pour l’auteur !

cheminsPhilippe Delerm – Stock – 1997

Des promenades dans le département de l’Eure, à la recherche de lieux rares et pittoresques. C’est très loin d’un guide touristique, puisque ce sont plutôt les impressions que ressent l’auteur devant certains paysages et certains coins de la région. Très bien écrit, très poétique, original, léger, c’est agréable et reposant comme un matin de printemps en Normandie.

chemins-normandieJean-Pierre Veyrat – OCEP – 1982

Quelques contes et légendes de Normandie, du Cotentin surtout. C’est très poétique, très bien écrit, joli, agréable, léger, et les illustrations simples sont très belles. Mais ça ne restera sans doute pas très longtemps dans la mémoire, n’est pas Maupassant ni Michel de Decker qui veut !

Catégories

Archives