You are currently browsing the category archive for the ‘Biographies’ category.

tu-m-appellesPatrick Sébastien – Florent Massot – 2009

La mère de Patrick Sébastien est en train de s’éteindre et il écrit ce livre à la fois pour lui rendre hommage et pour décrire l’amour fusionnel qui les reliait. L’ambiance générale est effectivement pas vraiment gaie, et l’auteur ne se montre pas sous un jour bien sympathique, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre de cette vedette si connue. Par exemple, son anticléricalisme permanent, revendiqué comme une religion pour lui est pesant tant c’est répétitif tout autant que ses exploits sexuels. Disons que c’est le genre de livre qu’on peut lire dans le train, sans plus.

fignonLaurent Fignon – Grasset – 2009

La carrière sportive de Laurent Fignon vue par lui-même, et c’est… Désespérant, tant le monde du cyclisme est fait de douleur, de haine, de rivalités, de disputes, de dopage et de victoires chèrement acquises. Ce livre n’est vraiment pas gai, à tel point qu’on se demande si être un champion cycliste est quelque chose d’intéressant et si ça vaut la peine de faire tant de sacrifices pour évoluer dans un milieu aussi pourri. Quand on pense que cet homme est mort l’année suivante, on se dit que les quelques victoires notoires qu’il a eues ne compensent pas toute la peine qu’il s’est donnée. Déprimant !

madame-maintenon-regardsJacqueline Martin-Bagnaudez – Desclée de Brouwer – 2011

Remarquable ! Non, ce n’est pas encore une biographie de Madame de Maintenon, mais une étude des facettes de sa personnalité au travers de l’Histoire, mais aussi de sa correspondance. C’est donc une approche totalement différente d’une simple biographie chronologique, et c’est ce qui fait l’intérêt de ce livre original et passionnant. Les personnages sont très vivants, le style est agréable, vraiment une lecture à recommander pour qui s’intéresse à cette période de l’Histoire de France et aux personnages qui y ont vécu.

marquise-plaisirsMichel de Decker – Pygmalion – 2007

Une énième biographie de Madame de Pompadour ? Certes, mais sous la plume de Michel de Decker, celle-ci prend une autre tournure, on en a une autre vision, d’autant plus que l’auteur, avec son humour habituel et ses immenses connaissances, rend cette grande figure de l’Histoire très intime, très vivante, très présente. Un grand plaisir de lecture qui fait oublier très vite qu’on a déjà tant écrit sur cette dame…

bernard-hinaultB. Hinault – C. Laborde – Mareuil – 2015

L’épopée d’un très grand champion, écrite par un journaliste qui le connaît bien. Depuis l’enfance jusqu’au dernier Tour de France, toute la vie, toute la hargne, toute la rage de vaincre, toutes les difficultés sont passées au crible dans un ouvrage qui se lit tout d’une traite et qui rappelle tant de souvenirs, même aux non sportifs. En plus, c’est très bien écrit, avec un style et un vocabulaire très naturels, ce qui rend la lecture encore plus passionnante.

paradis-iciFrère Antoine – Presses du Châtelet – 2006

La vie et les réflexions d’un religieux peu ordinaire, et pas vraiment dans la norme. Ermite, chanteur, chrétien pas toujours très catholique, grand voyageur, penseur optimiste, sympathique, certes, mais ces quelques réflexions à la première personne ne sont quand même pas un monument de littérature et s’oublieront très vite.

jesus-hommeChristine Pedotti – France-Loisirs – 2013

S’appuyant sur les résultats de nombreuses recherches historiques, l’auteur tente de rassembler tout ce que l’on sait sur l’homme Jésus, en dehors de toute idée religieuse, et de le faire vivre au milieu des siens, grâce à des scènes reconstituées très vivantes auxquelles le lecteur a tout à fait l’impression de participer. Quel était donc cet homme, vivant dans un petit pays du Proche-Orient, de basse extraction, mais qui est actuellement, 2000 ans après, à la base de la religion de deux millards de personnes sur Terre ? Avec un style agréable, et de nombreux détails de la vie locale à son époque, Christine Pedotti parvient sans peine à rendre l’homme Jésus encore plus proche. Une belle réussite.

jeunesseJulien Green – Plon – 1974

La jeunesse d’un jeune homme oisif, qui ne sait pas encore dans quelle voie il va se diriger, et qui essaye de se dépêtrer à grand peine au milieu de ses contradictions, de son homosexualité et de ses principes religieux. De la littérature introspective, un livre écrit avec une langue remarquable, beaucoup de délicatesse, par un auteur qui est toujours passionnant quand il parle de lui-même, ce qui est rarement le cas chez ses confrères, anciens et surtout actuels.

bouteille-merJulien Green – Plon – 1976

Un très grand écrivain du XXe siècle, que l’on a toujours plaisir à lire et à relire, surtout les tomes de son Journal. Il écrit de façon naturelle et précise, fait vivre le lecteur au fil de ses journées personnelles, de ses découvertes, de ses voyages, de ses pensées, de ses incertitudes religieuses, au milieu de ses amis et de l’actualité de son époque. Il fait à la fois œuvre d’historien, de littérateur, de témoin, sa vie et sa saine curiosité, son ouverture d’esprit offrent d’intéressantes pistes de réflexions, en un mot, les nombreux tomes de ce journal restent des monuments de la littérature et procurent toujours autant de jubilation à leur lecture.

benoit16Jacques Duquesne – Giancarlo Zizola – Seuil – 2005

Intéressante vision du cardinal Ratzinger au moment où il allait prendre ses responsabilités pontificales, écrite à quatre mains par deux auteurs qui connaissent parfaitement le personnage, sa profondeur, ses travers, son parcours. Lecture tout à fait passionnante, même si depuis, d’autres événements sont intervenus. Mais pour vraiment apprécier le personnage, le mieux n’est-il pas de lire ses œuvres ?

Catégories

Archives