tu-m-appellesPatrick Sébastien – Florent Massot – 2009

La mère de Patrick Sébastien est en train de s’éteindre et il écrit ce livre à la fois pour lui rendre hommage et pour décrire l’amour fusionnel qui les reliait. L’ambiance générale est effectivement pas vraiment gaie, et l’auteur ne se montre pas sous un jour bien sympathique, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre de cette vedette si connue. Par exemple, son anticléricalisme permanent, revendiqué comme une religion pour lui est pesant tant c’est répétitif tout autant que ses exploits sexuels. Disons que c’est le genre de livre qu’on peut lire dans le train, sans plus.

Publicités