curieux-objetsVéronique Le Guen – Pierre Bellemare – De Noyelles – 2016

Toujours plaisantes à lire ces histoires. Là il ne s’agit pas de gens ou de faits divers, mais d’objets dont le destin est remarquable, même si l’objet en question n’avait strictement aucune valeur au départ. Bien raconté, très distrayant, et, comme ça se lit aussi vite que ça s’oublie, on aura sans doute la joie de le relire dans quelques années et de redécouvrir tous ces objets !

ellesSophie Bouillon – Premier Parallèle – 2015

Un petit opuscule intéressant sur la prostitution, mais qui n’apporte pas grand chose par rapport à l’abondante littérature sur le sujet. L’approche est seulement un peu différente, puisque ce sont des prostituées qui parlent, et l’auteur se contente d’écouter et de transmettre sans porter de jugement ni apporter de solution. Un peu juste quand même… Le sujet aurait pu être plus approfondi.

bern-1Tomes 1-2-3 – Stéphane Bern – Albin Michel – 2016

Voilà une série de livres aussi distrayants qu’intéressants. Même si Stéphane Bern est plus connu par ses prestations télévisées que par ses talents d’auteur historique, il n’en demeure pas moins qu’il écrit de façon plaisante, avec des chapitres courts, concis, où il va à l’essentiel sans verbiage. On y apprend beaucoup de choses, et on s’en remet d’autres en mémoire. Un grand plaisir de lecture qui n’est pas sans rappeler un certain Alain Decaux (enfin, presque..). Vivement la suite !

bern-3

bern-2

voyages-en-franceEric Dupin – Seuil – 2011

Original ce récit de voyage, déjà parce qu’il se passe dans le pays même de l’auteur, et donc nullement dans des contrées lointaines, et puis parce qu’il n’y va pas vraiment pour faire du tourisme, visiter les monuments, admirer les paysages, mais plutôt pour rencontrer les gens, les vrais gens, ceux que l’on cotoie tous les jours dans la vie quotidienne, avec leurs petits soucis, leurs préoccupations journalières, leurs espérances. Pas de héros, de grands hommes, de personnages connus, mais tout le contraire. Le tout formant un récit fort intéressant, même si l’auteur semble rechercher le même profil au hasard de ses promenades. Mais cette plongée dans la France profonde est bien plaisante à lire.

christianisme-en-franceMarie Pinsard – Ouest France – 2012

Un petit opuscule très riche, très dense, fort bien écrit, qui synthétise clairement cette facette de l’Histoire de France qui en a forgé une grande partie de la vie quotidienne, et dont les traces sont si importantes encore 2000 ans après. Très instructif, très bien fait, et fort intéressant.

revolution-de-la-croixAlain Decaux – France Loisirs – 2007

Un grand historien, doublé d’un grand conteur, pour une grande Histoire, ça ne pouvait faire qu’un livre passionnant de bout en bout. Sous-titré : « Néron et les chrétiens », on y suit la progression du Christianisme dans une Rome pas loin de la décadence, avec les fastes des empereurs, leurs réalisations, leur vie. On suit Néron dans ses turpitudes et son évolution mentale, tandis qu’on suit l’expansion de la religion qui fera de Rome sa capitale peu de temps après. Remarquable, mais est-ce besoin de le préciser ?

meteo-histoireLouis Bodin – Albin Michel – 2015

Remarquable par son intérêt et son originalité, ce livre explique l’influence de la météo sur les grands évènements historiques, et c’est passionnant, tant on y découvre une vision inhabituelle de l’Histoire. Une très bonne idée d’avoir écrit ce livre, et un bien agréable moment de lecture.

tous-hyperactifsPatrick Landman – Albin Michel – 2015

Alors, cette hyperactivité revendiquée comme une maladie nouvelle, est-ce un bon moyen d’innocenter les parents d’enfants mal élevés, ou les adultes insupportables ? La réponse est dans ce texte un peu touffu, pas toujours facile à lire, qui manque d’exemples concrets, mais qui a au moins le mérite de donner quelques réponses, certes, un peu noyées et un peu confuses.

tu-m-appellesPatrick Sébastien – Florent Massot – 2009

La mère de Patrick Sébastien est en train de s’éteindre et il écrit ce livre à la fois pour lui rendre hommage et pour décrire l’amour fusionnel qui les reliait. L’ambiance générale est effectivement pas vraiment gaie, et l’auteur ne se montre pas sous un jour bien sympathique, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre de cette vedette si connue. Par exemple, son anticléricalisme permanent, revendiqué comme une religion pour lui est pesant tant c’est répétitif tout autant que ses exploits sexuels. Disons que c’est le genre de livre qu’on peut lire dans le train, sans plus.

enfants-pitchipoiBernard Pinta – France-Empire – 1994

Ouvrage émouvant et bouleversant que ce récit d’un enfant juif dont le père a survécu à l’enfer des camps de concentration nazis, auquel ce père a tenu à tout raconter à son fils pour que la mémoire de ces horreurs ne disparaisse pas avec lui. L’enfant devenu grand adolescent, prenant conscience de son appartenance au peuple juif part ensuite dans un kibboutz en Israël, pour se reconstruire et reconstruire le pays de ses ancêtres avant de revenir définitivement en France avec son épouse et ses enfants. Ce récit romancé, certes, bien écrit, naturel, presque un peu idéaliste, est passionnant à lire d’un bout à l’autre.

Catégories

Archives